);

Les Pépinières européennes et Transcultures, partenaires de l’Université Paris 8, s’associent à ce symposium pour sélectionner et soutenir des projets artistiques numériques et intermédiatiques internationaux en lien avec la thématique qui seront présentés en parallèle des interventions/conférences pendant le symposium sur le site universitaire de l’université ionienne.

Le 1er « 3AI » s’est tenu à La Louvière en Belgique les 27 et 28 avril 2023 et a été organisé par Transculutures (Centre des Arts Numériques et Sonores, Belgique) et CiTU-Paragraphe (Université Paris 8, France).

2d 3ai international symposium

Ce deuxième 3AI s’inscrit dans la même lignée que le 1er colloque. Il observe qu’un nombre croissant d’œuvres d’art sont désormais inspirées ou produites avec des technologies avancées principalement influencées par l’IA générative, profondément imprégnée au cœur même des œuvres d’art. Un tel développement interroge la notion d’Art, y compris l’artiste et la définition de la démarche artistique. Il questionne également la manière dont les œuvres d’art sont découvertes, échangées, collectées et préservées. L’avènement de technologies numériques de plus en plus avancées suscite de profondes questions philosophiques et éthiques. Ces transformations en cours dans les domaines artistique, culturel, économique, politique et professionnel semblent durables, avec des implications qui commencent à résonner au sein de la société.

Semblable à la curiosité humaine, l’évolution des technologies émergentes ne s’arrête jamais, nous obligeant à repenser de nouvelles formes d’Art basées sur :

  • bio art : ce domaine implique l’utilisation de la biotechnologie et des organismes vivants, tels que des cellules, des bactéries ou des plantes, dans la pratique artistique. Explorant souvent les implications éthiques, sociales et esthétiques de la biotechnologie.
  • Visualisation des données préoccupations écologiques : dans lesquelles les formes d’art utilisent souvent des matériaux et des technologies durables pour sensibiliser aux problèmes environnementaux.
  • Art génératif/écriture générative : méthodes et protocoles en collaboration avec l’intelligence artificielle pour développer l’intelligence collective en stimulant l’écriture commune.
  • arts quantiques : l’art robotique, soit dans le processus de création (robots créant de l’art), soit en tant que partie substantielle de l’œuvre d’art (installations robotiques interactives).

L’objectif du deuxième Symposium 3AI est double. D’abord, contribuer à la discussion de diverses interrogations sur « Qu’est-ce qui fait l’Art aujourd’hui ? Deuxièmement, réfléchir au nouveau contexte et environnement de la production artistique.

Artistes, instruments artistiques (intelligents, étendus, mixtes, augmentés et virtuels), designers, producteurs, critiques, collectionneurs, spectateurs, chercheurs et décideurs politiques sont tous invités à prendre part aux présentations (conférence, exposition, podcasts, vidéo, installation…) et d’échanges (tables rondes, réseaux sociaux).

Programme symposium

Dimanche 26 mai 2024
  • 09:00 – 09:30 Opening of the conference (Salle 1) – Session chair Khaldoun Zreik
  • 09:30 – 11:30 Session 1 (Salle 1) – Michail Panagopoulos
  • 10:50 – 11:15 Roundtable session 1 (Salle 1)

11:15 – 11:30 Coffee break (Salle 1)

  • 11:30 – 13:15 Session 2 (Salle 1) – Elen Riot
  • 12:50 – 13:15 Roundtable session 2 (Salle 1)

13:15 – 14:30 Lunch (Salle 1)

  • 14:30 – 16:30 Session 3 (Salle 1) – Modestos Stavrakis
  • 15:50 – 16:15 Roundtable session 3 (Salle 1)

16:15 – 16:30 Coffee break (Salle 1)

  • 16:30 – 18:00 Session Art Work 1 (Salle 1) – Philippe Franck
Lundi 27 mai 2024
  • 10:00 – 12:00 Session 4 (Salle 1) – Everardo Reyes
  • 11:30 – 12:00 Roundtable session 4 (Salle 1)

12:00 – 14:00 Lunch (Salle 1)

  • 14:00 – 16:00 Session 5 (Salle 1) – Marc Veyrat
  • 14:00 – 14:15 › The Creative Synthesis: AI’s Contribution to Narrative 3D Animation – Hyunsun Park, Université Paris 8 Vincennes Saint Denis – Arts et Technologies de L’image
  • 14:15 – 14:30 › HumanNon Human Trials on Transmedia Character Design using Motion Capture – Panagiotis Kyriakoulakos, University of the Aegean – Anthoula Kolokotroni, University of the Aegean – Georgios Nikopoulos, Ionian University
  • 14:30 – 15:00 › Meta spaces and multilistening of digital electro audio creations – Philippe Franck, Laboratoire Paragraphe
  • 15:00 – 15:15 › Prompt matters: artistic and design explorations – Everardo Reyes, Université Paris 8
  • 15:15 – 15:30 › Pixel Prodigy: Exploring the Role of AI Tools in the Art of Game Design and Development – Anastasios Theodoropoulos, University of the Peloponnese, Department of Performing and Digital Arts – Panagiotis Papadopoulos, HCIVR Lab, – Christos Vrellis
  • 15:30 – 16:00 Roundtable session 5 (Salle 1)

16:00 – 16:30 Break

  • 16:30 – 18:00 Session Art Work 2 (Salle 1)
  • 16:30 – 16:45 › melodia atomizacji – asemic dissolution ritual – Arthur Kuhn, Laboratoire Paragraphe
  • 16:45 – 17:00 › Monolove The Centaur Experience. An artistic codesign performance to put Human Intelligence in AI proposals – Giorgos Nikopoulos, Giorgos Nikopoulos – Panagiotis Kyriakoulakos, Panagiotis Kyriakoulakos
  • 17:00 – 17:15 › The Entropist – Sabina Suru, Marginal Cultural Association
  • 17:15 – 17:30 › Uncanny breedings – Vanessa Ferle, Freelance ArtistScientist
  • 17:30 – 17:45 › Your Ashes Are Alive (XR) – Vanessa Ferle, Freelance ArtistScientist
  • 17:45 – 18:00 › THE POEM – Vadim Epstein, artist
Comité de pilotage
  • Mehdi Ami, LIASD, Université Paris 8, France
  • Maurice Benayoun, artist plasticien, MOBEN, France
  • Samuel Bianchini, ENSAD, France
  • Philippe Bootz, Paragraphe Lab., Université Paris 8, France
  • Serge Bouchardon, University of Technology of Compiegne, Sorbonne University, France
  • Renée Bourassa, University of Laval, Canada
  • Agnès Callu, EHESS, Paris, France
  • Chu-Yin Chen, INREV, Université Paris 8, France
  • Thierry Dufrene, INHA, Université Paris 10, France
  • Philippe Franck, Transcultures, Belgium, Pépinières Européennes de Création, France
  • Georges Gagneré, INREV, Université Paris 8, France
  • Andreas Giannakoulopoulos, Ionian University, Greece
  • Panayiotis Kyriakoulakos, University of the Aegean, Greece
  • Ilan Manouach, University of Liege, Belgium & Paragraphe Lab., Université Paris 8, France
  • Sylvie Leleu-Merviel, INSA Hauts-de-France, France
  • Marcel O’Gorman, University of Waterloo, Canada
  • Michail Panagopoulos, Ionian University, Greece
  • Cédric Plessiet, INREV, Université Paris 8, France
  • Everardo Reyes, Paragraphe Lab., Université Paris 8, France
  • Laura Shackelford, College of Liberal Arts, Rochester Institute of Technology, USA
  • Modestos Stavrakis, University of the Aegean, Greece
  • Samuel Szoniecky, Paragraphe Lab., Université Paris 8 | CY Cergy-Paris Université, France
  • Sylvie Tissot, Artist, France
  • Prodromos Tsiavos, Onassis Foundation, Greece
  • Antonella Tufano, Universités, Paris 1 – Panthéon Sorbonne, France
  • Marc Veyrat, Paragraphe Lab., Université Paris 8 | CY Cergy-Paris Université, France
  • Khaldoun Zreik, Paragraphe Lab., Université Paris 8 | CY Cergy-Paris Université, France (SC chairman)

Programme artistique

AN DOMHAN - Gaëtan Le Coarer (Fr)

An Domhan (qui se traduit par « la terre » en français) est une expérience immersive conçue à partir d’une méthodologie de recherche création dans le cadre de la thèse du créateur/chercheur Gaëtan Le Coarer, dont le sujet est : « Bande Dessinée et Réalité Mixte, vers de nouveaux espaces de narration ».

L’expérience se fonde sur l’adaptation d’une légende celtique irlandaise en réalité mixte. Deux utilisateurs, équipés d’un casque de réalité virtuelle pour l’un, d’un smartphone pour l’autre, incarnent chacun l’un des personnages de la légende plongés dans un outre-monde. Ils évoluent dans deux environnements apparemment différents. Les actions réalisées par un utilisateur interfèrent avec celles de l’autre utilisateur.

Le projet est porté par le laboratoire LLSETI, et le département Communication Hypermédia de l’université Savoie Mont-Blanc.
Avec le soutien de Transcultures et des Pépinières européennes de Création.

Gaëtan Le Coarer est doctorant en Sciences de l’information et de la Communication & Sciences de l’Art (sous la direction de Ghislaine Chabert et Marc Veyrat). Il est titulaire d’un master en création numérique parcours hypermédia et espaces intelligents et d’une licence arts appliqués parcours design (option design et culture numérique). Ses recherches s’axent autour des usages et de méthodologies en recherche création. Il développe des concepts à partir d’une pratique du dessin, du noir, pour ouvrir des questions associées à la narration en termes d’architexture, et de spatialisation.

Il est lauréat de la résidence Pépinières Européennes de Création – Fédération Wallonie-Bruxelles accueillie chez Transcultures à l’automne 2021.

gaetanlecoarer.com

i-REAL - Société i Matériel (Eu)

i-REAL est un projet de la Société i Matériel (Marc Veyrat), Pixel Pirate et 89/92 R&D. C'est un projet de réalité mixte qui mélange jeu de plateau et VR. Il est intégré à KITCHEN XR, un projet de recherche universitaire et artistique développé par Carole Brandon (Laboratoire LLSETI) qui combine la création d’espaces dédiés aux réalités mixtes, la conception, 
co-production de contenus et la formation universitaire.

Marc Veyrat - Artiste, Agrégé, Maître de Conférence HDR en Sciences de l'Art - Directeur Département Communication Hypermédia — Université Savoie Mont-Blanc - Laboratoire CiTu Paragraphe Université Paris 8 - Chercheur associé Chaire UNESCO / ITEN (Innovation, Transmission, Édition Numérique)
Marc Veyrat s’intéresse à la complexité des mises en forme informationnelles — dans l’art numérique, visuel et contemporain — des mises en réseau et des stratégies de communications, en particulier dans les dispositifs de Réalité Mixte (XR) et à travers les réseaux sociaux ou le web.
imateriel.org - 8espace.com

Jonathan Juste /// Pixelpirate - Designer interactif indépendant
pixelpirate.fr

Lise Misillier /// 89/92 R&D - Développeuse Multimédia & Designeuse d'interface - Co-Fondatrice & Co-Gérante 89/92
8992.fr

Matthieu Quiniou - Docteur en droit, enseignant-chercheur à l’Université Paris 8 (Laboratoire Paragraphe) - Membre de la Chaire UNESCO ITEN (FMSH/Paris 8) - Avocat à la Cour d’Appel de Paris
Matthieu Quiniou travaille principalement sur les enjeux liés au numérique (blockchain et IA) et s’intéresse aux nouvelles formes d’expression et de monétisation de l’art.

Paradise Now - Concepteur/producteur/créateur transculturel et sonore, Belgique - Doctorant Laboratoire CiTu Paragraphe Université Paris 8
Philippe Franck développe depuis les années 90, le projet “Paradise Now“ qui privilégie une démarche activement transversale et collaborative. Il privilégie une approche sensible et cinématique qui embrasse différentes influences et champs (électronique, sound art, post-rock, post-pop, musiques improvisées…).
paradisenow.be

Out Land - Philippe Boisnard (Fr)

Out Land est une œuvre interactive et géolocalisée « in progress » destinées à être présentées prochainement dans plusieurs points du monde.

À partir de la Renaissance, la révolution de la nouvelle esthétique fondée sur la perspective, loin de se réduire au seul espace du tableau, elle vient transformer l’espace réel, venant imprégner la ville et ses espaces. Le nouvel esprit mathématique déborde le cadre de la représentation et élabore le nouveau cadre d’une présence.

Avec les intelligences artificielles, nous vivons depuis la Renaissance, sans doute une des plus grandes révolutions esthétiques. Les IA génératifs proposant un nouvel abord à la création et aux représentations. Toutefois, les créations par IA sont réduites majoritairement aux écrans ou aux galeries.

Out Land est une œuvre dont la génération par IA déborde alors les écrans et les espaces de l’art. Les formes produites par IA en 3D, viennent contaminer l’espace public, les villes, et ceci sans frontières, dans le monde entier. Les formes générées parfois sont libres, parfois elles sont des reprises et une réélaboration des formes déjà produites.

Dans le cadre du colloque « Art at the age of Artificial Intelligence #2 »à l’Université ionienne de Corfou les 26 et 27 mai 2024, les trois points de géolocalisation (support IOS), autour de l’université, sont constitués d’une régénération de statues de la ville de Corfou.

  • Production : databaz, Pépinières européennes de Création
  • Création et programmation : Philippe Boisnard
  • Musique : Philippe Franck et Philippe Boisnard

Philippe Boisnard (Fr)

Artiste numérique et écrivain, Philippe Boisnard interroge la constitution de l’homme à travers la matérialité des codes et des représentations liées à des dimensions politique, sociale, économique et post-historique.

Tout son travail réfléchit le devenir de l’homme à l’époque dela cybernétique et du numérique. Contributeur régulier de nombreuses revues (Inter, Art actuel, Jungle Juice, L’armée noire, Mobile Album International, Celebrity Café), il a publié divers récits poétiques et philosophiques : Pan Cake(Hermaphrodite), Atom-Z nous sommes 6 milliards (publie.net), Frontière du visage, analogique-numérique (L’Harmattan).

Ses installations et performances sont présentées internationalement dans plus de 20 pays : au FIMAV (Canada), à l’agence TOPO (Canada), au Mapping Festival (Suisse), au Digital Choc (Japon), etc. En 2016, il a notamment été commissaire d’exposition pour les festivals Accès(s) de Pau.

databaz.org/xtrm-art

Monolove – Giorgos Nikopoulos (Gr)

Monolove est un projet transmédia se développant à plusieurs niveaux artistiques, dans le domaine de l’animation, du jeu et de la narration interactive. L’idée de ce projet, l’histoire, le scénario du film et le concept esthétique ont été inspirés et développés par Giorgos Nikopoulos entre 2017 et 2018.

L’histoire a d’abord été écrite sous forme de scénario de court métrage, puis développée par une équipe élargie sous forme de jeu avec un scénario bénéficiant d’un financement du ministère de la Culture et des Sports grec en 2020 en tant que projet de développement dans le cadre du programme de financement de la culture numérique. Cette étape du projet a été pilotée par l’association à but non lucratif « six vœux impossibles ».

Parallèlement, l’idée de Monolove a été en partie développée comme une performance multimédia interactive sous une forme qui pourrait être décrite comme une « performance d’animation en direct ».

Certaines parties de ce projet se déroulent sous forme d’études de cas dans le pro-gramme de recherche « IMAGINE MOCAP » financé par ELIDEK, auquel participent trois universités grecques : celle d’Égée, l’Ionienne et l’Université du Péloponnèse.

Le thème principal de ce projet transmédia de développement est l’amour et plus particulièrement la nature égocentrique de l’Amour. Le projet propose trois types de sexe différents : masculin, féminin et fluide. Ces trois types ne sont pas proposés comme une tentative de convaincre le public en faveur du « troisième » sexe, mais comme une déclaration de la liberté qu’un individu peut atteindre par l’amour.

Le public entre ici en contact avec l’histoire et les personnages de Monolove ainsi qu’avec diverses transformations des personnages. Les participants donnent leurs propres propositions de leurs personnages numériques transmédia non humains en utilisant l’IA. L’imagination, la créativité et la liberté sont trois composantes néces-saires au déroulement de l’atelier. Les personnages numériques ont ici des versions variées, en termes de morphologie, de matière, de personnalité et de kinésiologie.

Giorgos Nikopoulos (Gr)

Giorgos Nikopoulos est né à Katerini (Grèce du Nord). Il a étudié les arts audiovisuels et visuels à l’Université Ionienne où il s’est spécialisé dans l’animation et les arts du spectacle. Il a travaillé comme acteur de théâtre et comme assistant metteur en scène de Dimos Avdeliodis (2010-2013).

En 2014, il fonde Baubo Productions et réalise son premier court métrage d’animation « Butter Bunny and his Grape Must Cookies ».

En octobre 2013, il a commencé des études de doctorat au Département d’arts audiovisuels et visuels de l’Université Ionienne, où il a mené à bien une thèse sur les affinités entre l’animation et le théâtre d’ombres.

bauboproductions.com

Infos

Production