);

Florent Colautti est lauréat de l’appel à candidatures Arts Numériques, Art Sonore & Nouvelles Écritures 21_22 du Château Éphémère et un des 2 lauréats de la bourse Pépinières pour cette saison (avec l’artiste Marylou).

Il déveloopera en résidence son projet Le spectre des attractions, une installation audio-visuelle qui associe et combine différentes disciplines en proposant un travail sur le son et la lumière par l’intermédiaire de la science physique, le numérique, l’astronomie et la lutherie. Neuf diapasons sont mis en vibration par des archets magnétiques qui sont pilotés par la relation du mouvement des planètes autour du soleil. L’oscillation des fourches des diapasons dans leurs mouvements, entraîne le tremblement de fils lumineux.

Objet de référence au sein du monde musical tout autant qu’objet d’étude et de science, le diapason, par sa simplicité d’utilisation et son design, est un objet de fascination. D’une fonction unique et quelque peu rudimentaire, il aspire au magique : deux fourches rentrent en vibration et transmettent par contact avec une surface la résultante de cette vibration.

Objet sonore, instrument, outil scientifique, de thérapie et relaxation… il a depuis ses prémices convoité de nombreux intérêts et fonctions.

Son utilisation scientifique a permis de nombreuses études (helmotz, Koenig) sur la physionomie du son, en acoustique et physique. Sa sonorité très pure, l’a placé comme un outil indispensable pour la méditation et certaines formes de thérapies.

Il a été un objet du quotidien pour tout musicien, désormais remplacé par des objets numériques. Le projet Le spectre des attractions est l’occasion de le remettre en scène et tend à revisiter un des objets sonores le plus anodin et fascinant du musical autour d’un dispositif mêlant science, art sonore, art numérique et visuel.

La résidence au Château Éphémère permet à l’artiste de travailler la mise en vibration par magnétisme de 10 diapasons en lien avec la rotation des planètes autour du soleil, d’assembler et de mettre en forme l’installation, mais aussi de développer diverses parties techniques : programmation, intégration lumineuse, les tests et leur validation.

Florent Colautti

Compositeur et artiste sonore, Florent Colautti développe depuis plusieurs années des pratiques qui mêlent musique et art numérique. Après des études de musique classique et un diplôme en architecture et en restauration du patrimoine ancien, Florent Colautti obtient un DEM (1er prix) de composition électroacoustique et instrumentale au conservatoire de Bordeaux.

Les créations qu’il mène font partie d’une démarche où le « physique » s’hybride par des protocoles numériques et électroniques. Par diverses combinaisons créatives, il engage des relations entre un phénomène physique et une extension électronique. Ses recherches l’ont ainsi portées vers des procédés de lutherie contemporaine et la construction d’instruments particuliers.

Un de ses champs recherche spécifique, pour lequel il est reconnu, est la conception et la construction d’instruments hybrides électroniques/acoustiques, dont le « e-String » (développé lors de résidences dans le cadre des « actions Arts & Science » de SCRIME & Université de Bordeaux en 2012-2013 et au Shadok & Lutherie Urbaine en 2017).

Aujourd’hui, il compose des pièces électroniques/acoustiques, construit des instruments électro-acoustiques, conceptualise des installations sonores, et propose des ateliers de musique électronique et d’art numérique.
Il a collaboré avec des centres d’art, des entreprises et des musiciens.

Il collabore régulièrement avec des Centres d’art, des compagnies et des musiciens. Ses oeuvres ont été présentées dans des festivals tels que : Présences-Radio France, Festival Aujourd’hui Musiques, Festival Musiques Démesurées, Extension-La muse en circuit, Nuit d’Hiver-GRIM, Futura-Cie Motus, Spectaculare Festival-Prague, Antistatic Festival-Sofia, Sonic Odyssey-Los Angeles, In-Sonora-Madrid, Digital Marrakech-Morocco… Il s’est produit en direct dans des salles telles que 104-Paris, Center for New Music-San Francisco, CAPC-Bordeaux et GMVL-Lyon… et a répondu à plusieurs commandes en musique acousmatique pour : Radio France, Cie Alcôme et une pièce solo pour e-String au Festival Aujourd’hui Musique-Théâtre de l’Archipel…

florentcolautti.net

Château Éphémère – Fabrique sonore & numérique

Soutenu par la Communauté Urbaine Grand Paris Seine & Oise, le projet de réhabilitation du Château Vanderbilt a été attribué à l’association Caserne Éphémère qui, depuis plus de 25 ans, poursuit l’objectif de transformer des espaces abandonnés en lieux d’imagination artistique. Deux années d’études ont été nécessaires pour faire renaitre cette demeure anglo-normande et lui insuffler un élan artistique novateur. Seulement 3 ans donc, pour que ce projet passe du stade de la réflexion à celui de sa réalisation.

Lieu de résidences et de création numérique, le Château Éphémère propose ainsi, depuis novembre 2014 et sur 2000 m2, plus d’une dizaine d’ateliers à vocation créative, des résidences artistiques, un laboratoire numérique ainsi que des espaces de transmission et d’échange.

La mission culturelle portée par le Château Éphémère suit trois axes complémentaires.

  • Une dimension artistique, centrée sur les arts numériques et les approches pluridisciplinaires qu’ils favorisent, concrétisée pour une cinquantaine de résidences d’artistes accueillies chaque année assorties de temps de restitution ouverts au public.
  • Une dimension culturelle s’appuyant notamment sur les machines-outils de son FabLab et qui s’exprime à travers un ensemble d’ateliers de pratiques numériques ouverts à tous et plus généralement à travers le tissage de liens avec le tissu culturel local…
  • Une dimension sociale et conviviale du fait de la présence d’espaces fédérateurs qui ne sont pas nécessairement dédiés à la création et diffusion artistique à l’instar de son restaurant ou encore des jardins partagés qu’il accueille.

Une fois par an, le Château Éphémère lance un appel à candidatures à destination d’artistes sonores et numériques désireux de bénéficier d’un accompagnement privilégié qui mêle à la fois bourse de production, espace de travail, hébergement et mise à disposition d’un parc technique de qualité. Cependant, tout au long de l’année, le Château Éphémère accueille sur des périodes plus courtes ou de manière plus informelle des artistes porteurs de projets innovants et ayant besoin d’un espace pour le réaliser.

chateauephemere.org

Infos

  • 14 > 25.03.2022
  • Chateau Éphémère
  • 2 Chemin des Grandes Terres – 78955 Carrières-sous-Poissy

Production

  • Chateau Éphémère
  • Avec le soutien des Pépinières Européennes de Création
  • chateauephemere.org